Sevrage tabagique

Tarif 1h30 - 110 € TTC


Sevrage tabagique Sevrage tabagique Sevrage tabagique

Méthode Naet

Méthode Naet

Sevrage tabagique et addiction

Association de : Bol d'air Jacquier, Electro puncture, méthode access bars.

 

La consommation de tabac et de stupéfiants bloque la stimulation naturelle de certaines hormones nécessaires à l'équilibre du corps. C'est la présence de nicotine dans le sang qui stimule artificiellement la production des hormones du bien-être. Le fumeur qui n'a pas sa cigarette est donc en manque et en crise de nervosité. En réalité, il n'est pas en manque de nicotine, mais en déficience des sécrétions des hormones (endorphine, sérotonine, dopamine).

Qu’apporte l’électro puncture ?
La technique est similaire à celle de l’acupuncture mais sans aiguille : stimuler les points réflexes en relation avec le système hormonal va agir comme un interrupteur qui coupe le circuit du manque.
Dès la première séance les compulsions tabagiques sont atténuées. Le cerveau n'aura plus besoin d'aller chercher son tabac en tant que déclencheur.

Qu’apporte la méthode access bar ?
32 points sur la tête sont touchés en douceur mettant en relation les Bars (activation de points symétriques). Une RELAXATION INTENSE libère la charge électromagnétique qui maintient en place les pensées du manque et des compulsions.

1ère séance – 1ère semaine :
- méthode access bar (prise de conscience de son addiction)
- électropuncture (stimulation des points liés à la dépendance)

- respiration Bol d'air Jacquier (soutien de l'arbre bronchique)

Résultat : un arrêt immédiat selon la volonté ou mise en place d'une distance qui se ressent.

2ème séance - 2ème semaine :
- méthode access bar (travail sur l'éloignement de l'addiction)
- électropuncture (stimulation des points liés à la dépendance)

- respiration Bol d'air Jacquier (soutien de l'arbre bronchique)

Résultat : un arrêt immédiat selon la volonté ou une prise de distance qui se confirme.

En cas de compulsions passagères et pour un entretien optimal, 1 à 2 séances sont conseillées dans les 6 semaines qui suivent le dernier traitement énergétique.

Contre-indications :
Port d’un pacemaker, cancer, grossesse, transplantation d’organes, sous traitement de radiation ou de chimiothérapie.

Ce système ne traite aucune maladie et ne constitue pas une incitation à interrompre un traitement médical en cours. Pour toutes questions de santé, consultez votre médecin.


© stéphane prémel 2014|légal|contact|plan du site|crédits